à propos

 

Tout a commencé à la naissance de ma nièce. Je voulais lui offrir un cadeau et j’ai décidé de lui peindre un tableau. Ce fut mon premier tableau : une petite fille, de dos, qui observe un champ de roses…Depuis ce premier né, j'ai poursuivi mon expérience de la peinture (presque) sans discontinuer. Alice, ma nièce, fêtera en 2020 sa 10ème année.

 

Je me suis formée durant 4 années auprès de l’artiste sensualiste Claire Arnal, puis ai poursuivi de manière autodidacte en alternance entre mon domicile et un atelier libre partagé avec d'autres artistes sensualistes. Tout en suivant par sessions de quelques mois des cours de modèle vivant à l’école des Beaux-Arts de Paris, les ateliers ABA, des stages de modèle vivant. La peinture à l'huile était alors mon médium privilégié (avec quelques tentatives peu satisfaisantes à l'acrylique).

Puis vint la grossesse. J'ai mis alors la peinture à l'huile de côté, tout en maintenant un travail créatif à travers des carnets de croquis. La création,  que je vivais initialement comme une obsession, l'a été un peu moins entre le début de ma grossesse et le premier anniversaire de mon petit garçon. Sans perdre pour autant le contact avec elle... L'aquarelle, le dessin, les crayons de couleur, ont été pour moi des mediums "pratiques" facilitant l'entretien du flux créatif, à travers des moments de griffonnage et d'expérimentation agréables, délestés de tous enjeux professionnels. Cette période "off", à moitié retirée puisque j'ai continué à publier sur Instagram, m'a permis de découvrir différentes manières de créer, de manier la spontanéité, de me laisser surprendre. Et donc, d'apprendre.

 

Mon fils a aujourd'hui un peu plus de 2 ans, et je commence à me ré-investir dans de véritables projets créatifs. Parmi ceux-ci, l'un qui me tenait à coeur depuis plusieurs années, un podcast d'entretiens avec des artistes femmes, pour se rapprocher de l'intimité de ces dernières et parler d'art de manière plus ancrée. Et, évidemment, la peinture. Peindre de nouveau, vraiment. Trouver un atelier, le partager, suivre des stages, peindre des visages surtout. Et, régulièrement, me rendre à l'atelier de la Grande Chaumière, avec une amie. Voilà le programme pour l'année 2020. Mais, finalement : qui sait ce qu'il en sera vraiment...

Je suis actuellement basée à Marseille. 

 

À propos de mon "autre" métier 

 

La médecine est une plus longue histoire, qui m’a mené vers la pédopsychiatrie que j’exerce depuis quelques années. Après mes études, je me suis tournée vers la psychothérapie, plus humaniste que la psychiatrie enseignée à la faculté. Puis j’ai suivi mon instinct en me formant à la mindfulness, et (enfin) à l’art-thérapie. Après avoir exercé plusieurs années en cabinet à Paris, comme psychiatre et art-psychothérapeute, je travaille désormais auprès d'un public adolescents à Marseille, où j'intègre autant que je peux la pratique et la culture artistique comme moyen de communication et d'éveil à la créativité. Les images, autant que le processus créatif en soi, sont des supports puissants de dialogue et développement personnel. Les séances d'art-thérapie, individuelles ou en groupe, constituent un terrain d’expérience à la fois vaste et sécurisé où les jeunes peuvent s'exprimer et "jouer" de manière plus libre et moins craintive que dans la réalité. C’est donc un support de psychothérapie particulièrement puissant ! Et dont l’exercice me permet, de surcroît, de relier ma passion à mon exercice de médecin. J'exerce aujourd'hui à temps partiel, ce qui me laisse du temps pour m'occuper de mon enfant, et de mes projets personnels.

  • Black Instagram Icon
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon

A propos de mon travail

Dès mes débuts, je me suis largement inspirée du sensualisme, courant de peinture initié par l'artiste Jean Yves Guionet, dont j'ai pu suivre quelques séances et conférences. Sans cette inspiration, je ne sais où mon expérimentation de la peinture m'aurait mené. Le sensualisme est une peinture qui émerge du corps et de ses émotions et qui se construit peu à peu grâce au regard rétinien. Le sujet prend forme grâce aux lumières, aux teintes et au mouvement. Même si je m'en suis détachée à plusieurs titres, ce courant continue à me guider dans ma recherche.

Ma pratique artistique est une quête, une errance, autrement dit, un voyage continu aves des allers retours itératifs entre le chaos et la recherche esthétique. Je cherche à faire du beau en passant par des chemins inconnus. Je change de medium de temps en temps, même si la peinture à l'huile me ramène à elle régulièrement. J'aime les petits formats comme les grands. Je me passionne de nouvelles techniques, et m'en sers selon mes aspirations du moment. 

C'est l'instinct, plus que la réflexion qui guide mes productions. Avec toutes ses sorties de parcours, ces "erreurs" qui me ramènent sur de nouvelles voix. Je suis fascinée par le processus créatif, et la manière dont les sensations et émotions influent sur ce dernier. Le mien comme celui des autres artistes, dont je ne cesse de m'inspirer. Tout m'influence, et mes productions, de fait, ne cessent d'évoluer. Dans cet espace d'expérimentations infini, je me laisse parfois circonscrire par certains repères. Parmi eux : le temps. Et en ce moment : les couleurs. Sans compter mon appétence particulière pour certains sujets : le corps, les femmes, l'enfance. 

Finalement, si je devais décrire mon travail artistique à quelqu'un qui ne me connaitrait pas, je dirais : une peinture figurative sensible et sensuelle.

Évènements 

Dernière mise à jour : Mars 2019

  • Black Instagram Icon
  • Facebook Carré noir
  • Noir Twitter Icon

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com